Comparatif et guide d’achat des meilleurs stand-up paddle 2018

Le stand up paddle est un sport de plus en plus connu pour de nombreuses raisons. Il peut être pratiqué par des hommes, des femmes comme des enfants et des familles. Mais c’est surtout le fait que c’est une activité qui correspond à tous les gabarits qui plait en plus du fait d’être très agréable à exercer.

En tant que pratiquant de stand up paddle depuis maintenant trois ans, j’ai décidé de créer ce site pour vous partager ma passion mais aussi pour vous aider à commencer le stand up paddle. Je commencerais donc tout d’abord par vous présenter la pratique pour ensuite vous aider à vous orienter vers une pratique et un modèle de stand up paddle précis.

Comment se présente le stand up paddle ?

Le stand up paddle, également appelé SUP, est une pratique nautique qui s’effectue à l’aide d’une planche et d’une pagaie. Pour pratiquer cet activité, il faut simplement se tenir debout sur sa planche et se déplacer en ramant avec sa pagaie. Les planches de SUP, appelées boards en anglais, sont généralement plus longues que celles de surf traditionnel. Il est possible de tenir dessus lors de déplacements comme à l’arrêt puisque la planche est optimisée pour.

Ses bienfaits

Que vous soyez grand, petit, mince ou bien lourd, vous n’aurez aucun mal à pratiquer le stand up paddle. Cette activité a de multiples bienfaits et c’est d’ailleurs pour cela qu’on l’aime tant !

La pratique du stand up paddle est assez simple si vous choisissez la bonne planche puisqu’elle vous permettra de tenir parfaitement dessus en fonction de votre gabarit. Vous n’avez pas besoin d’avoir de l’endurance ou d’avoir peur d’être en surpoids pour commencez le stand up paddle.

gros gabarits stand up paddle

Vous pouvez trouver des planches supportant un rider de plus de 100 kilos, donc pas d’inquiétude. Le secret pour rendre la pratique le plus facile possible, c’est de commencer en eau tranquille et sans vent.

Les différentes pratiques

Comme j’ai pu vous l’annoncer précédemment, la pratique du stand up paddle se divise en plusieurs programmes. Je vais donc vous détailler ici les différents types de stand up paddle que vous pouvez pratiquer. Définir son programme est assez important lorsqu’il vient le moment de choisir sa planche, soyez donc bien attentif ! Je décline ces pratiques en deux catégories : le stand up paddle “actif” et le stand up paddle “calme”.

Programmes actifs

Le stand up paddle surf comme vous devez vous en douter consiste à surfer sur les vagues à l’aide votre SUP. La pratique n’est pas si différente du surf classique si ce n’est que le rider doit toujours rester en position debout et doit utiliser sa pagaie pour se lancer dans les vagues à la place de ses bras.

Pour ce programme, il est conseillé d’utiliser une planche rigide qui permet de bien glisser sur les vagues. Cependant, il existe plusieurs types de planches. Pour la choisir, vous devez vous référez aux différentes types de vagues que vous souhaitez dompter mais aussi à votre poids, taille et votre niveau de surf.

Programmes calmes

La balade est à la fois un programme actif et calme. Mais ce qui est sûr ce que c’est de loin la pratique la plus simple. Vous avez simplement à ramer et admirer ce qu’il se passe autour de vous.

Si vous commencez en stand up paddle, c’est l’activité que je vous conseille le plus pour vous familiariser avec le SUP et votre planche. Le temps d’une balade n’est pas limité, elle peut durer quelques heures ou quelques jours puisqu’il est possible de transporter du matériel sur votre planche comme du matériel de camping par exemple.

Là encore il y quelques précautions à prendre avant de partir pendant des heures en randonnée. Vérifiez toujours la météo, évitez les marées, commencez dans le sens inverse du vent, ne pensez pas faire une balade lorsque le vent vient de la terre. Pensez également à votre équipement : leash, tenue thermique, casquette/lunette, téléphone et dispositif SOS. Bien évidemment, toujours alerter quelqu’un de votre départ, votre parcours et de l’horaire d’arrivée estimée. Tenez également compte de votre fatigue et de votre niveau.

Comment choisir sa planche : mes critères d’achat !

Vous savez à présent à peu près tout sur la pratique du stand up paddle. Il est donc maintenant temps de vous éclairer quant aux différents types de planches. Nous avons donc vu qu’il existe une bonne de dizaine de pratiques de SUP, mais je vous rassure, il existe seulement 4 grandes familles de planches au jour d’aujourd’hui.

Les familles de planches

Les planches de balade sont inspirés des planches de type course. En effet, ce sont des planches qui se doivent d’être stable et qui ne doivent pas prendre au vent.

balade planche

C’est d’ailleurs le type de planche que je vous conseille pour vos débuts. Elles sont parfaites pour les eaux calmes. Si vous souhaitez un planche stable, confort qui glisse bien, alors choisissez une planche de type balade parfaitement conçu pour votre type de gabarit.

Dimensions

Si vous voulez êtes sûr d’avoir une planche stable qui ne va pas forcément très rapidement, préférez les planches plus larges et moins longues. Si au contraire, vous préférez une planche plus rapide, alors choisissez un modèle plus long et plus étroit.

planche sup dimensions

Si vous souhaitez une planche robuste choisissez une planche plus épaisse et gonflable. Cependant elle sera plus encombrante. Chaque dimensions à donc ses qualités et ses défauts. C’est à vous de voir quel type de caractéristiques vous recherchez pour votre planche.

Planche rigide ou gonflable ?

Maintenant que vous avez plus ou moins choisi votre pratique et défini le type de planche qu’il vous faut. Une autre question se pose : dois-je choisir une planche rigide ou une planche gonflable ? Sachez une chose, c’est que les planches gonflables sont de plus en plus convoitées. Ce sont des modèles beaucoup plus robustes puisqu’ils sont conçus à l’aide du PVC à une ou plusieurs couches ainsi que d’un maillage en fibre très résistant. De plus, ces planches sont plus compactes – ce qui plait beaucoup.

stand up paddle gonflable

En revanche, vous pouvez oublier faire du surf avec puisqu’elles sont beaucoup moins maniables et leur design n’est pas assez spécifique. Pour la pêche, c’est assez compliqué aussi. Pour le reste des programmes par contre, elles sont assez polyvalentes. Il suffit de choisir un modèle adapté et c’est dans la poche !

En savoir plus sur les planches SUP gonflables

Les trois modèles préférés de stand up paddle gonflables

Caractéristiques Aqua Marina Monster Aqua Marina Breeze Aqua Marina Vapor
Aperçu kit sup gonflable aquamarina monster kit aquamarina breeze sup gonflable kit aquamarina vapor
Dimensions en cm 365 x 82 x 15 300 x 75 x 10 330 x 75 x 10
Charge max 160 kg 95 kg 115 kg
Adapté pour Famille & balade Fitness & balade Course & balade
Prix Vérifier le prix
Vérifier le prix
Vérifier le prixt

Choisir sa pagaie

Vous avez votre modèle de planche en tête ? Ne pensez pas vous arrêter là ! C’est maintenant au tour de son paddle – autrement dit sa pagaie – qui est le deuxième élément le plus important de la pratique du stand up paddle. En SUP la pagaie est ce qui vous aide à vous déplacer contrairement à une board classique ou c’est vos mains.

stand up paddle pagaie

La pagaie se décompose en 3 partie : l’olive, la partie que vous tenez en main, la pale, la partie sous l’eau et son manche. Comme au ski pour les bâtons, la pagaie doit se choisir en fonction de la taille du rider. En effet, une pagaie qui n’est pas à la bonne hauteur peut entraîner de douleurs dorsales ainsi qu’une mauvaise pratique. La pale doit être bien émergé sans donner d’à-coups dans la planche.

Pour bien calculer votre taille vous pouvez résoudre ces calculs : Taille du pratiquant + 10 ou 20 centimètres = hauteur de la rame

pagaie ajustableCela vous donnera une première idée pour la pagaie que vous devez choisir. Cependant, votre type d’activité, le design de la pagaie et les dimensions de votre planche auront également un impact sur le résultat. Je vous conseille donc d’investir dans un pagaie ajustable si vous ne savez pas exactement. Vous trouverez naturellement le type de pagaie qui correspond à votre profil par la suite.

Après la taille, viens le matériau. Une pagaie peut être conçue à partir de trois matériaux différents : le bois, l’aluminium et le carbone. Si les pagaies en bois sont plus esthétiques, elles ne sont ni légères, ni très résistantes. Concernant l’aluminium, ce sont les pagaies les moins chères, mais elles peuvent endommagées votre SUP et ne sont d’assez bonne facture pour de l’usage régulier. Ce sont donc les rames en carbones qui l’emportent, et de loin ! Contrairement au deux autres modèles, elles ne sont pas lourdes et sont plutôt robustes. Attention tout de même à leur rigidité !

Pour votre première pagaie, je vous conseille donc, vous l’aurez devinez, une pagaie réglable en carbone ! Vous pourrez l’ajuster à votre guise et donc l’utiliser pour tous les programmes que vous souhaitez tester. Vous pouvez néanmoins trouver une pagaie directement offerte lors de l’achat d’une planche de SUP. Ce n’est pas toujours le cas attention.

Comment bien démarrer le stand-up paddle ?

Passons maintenant à la pratique ! Je vais vous donner mes conseils pour bien débuter en stand-up paddle.

stand up padde spot

Première chose à faire c’est de trouver un environnement favorable à vos premières sessions. On appelle ça dans le langage commun le spot. Je vous déconseille de vous lancer directement dans les eaux à mouvements, ce serait une grave erreur qui pourrait soit vous démotiver voire vous frustrer mais encore pire, cela pourrait vous blesser.  Les eaux avec des vagues ou des courants demandent un minimum d’expérience, attendez simplement d’être familiarisé avec votre planche avant de vous lancer. Pour vous entraîner, rien de mieux qu’une eau calme c’est à dire pas de courant, pas de vagues et surtout pas de vents. Vous travaillerez petit à petit votre équilibre et pourrez rajouter un plus de difficultés les sessions suivantes.

Une fois que vous avez trouvé le spot adapté, il est temps de commencer la pratique. Mettez votre planche à l’eau et éloignez-vous du bord tout en restant à côté de votre planche. Si vous montez sur la planche trop tôt, vous risquez d’endommager vos ailerons, votre pagaie, mais vous pouvez vous faire très mal si vous perdez l’équilibre. Attendez donc d’avoir les genoux immergés. Disposez votre pagaie parallèle à la planche et montez un genoux après l’autre. En cas vague, placez-vous de face.


Il est maintenant temps de se lever sur votre planche. Toujours agenouillé, prenez votre pagaie en main et positionnez-la à la perpendiculaire sur la planche en la maintenant. Doucement, ramenez vos pieds au niveau de vos genoux un après l’autre et vous levez. Gardez les jambes fléchis. Attrapez ensuite votre pagaie et levez-vous tout en la tenant perpendiculaire à votre place. Il est possible que vous tombez lors de l’opération, pour vous aider à trouver l’équilibre, fixez-vous un point d’horizon.

Une fois que vous arrivez à tenir en équilibre sans bouger, c’est l’heure de ramer, le plus amusant. Fléchissez vos genoux, et continuez de fixer un point pour ne pas tomber. Commencez ensuite à ramer. Si vous avez bien choisi votre planche, vous ne devriez pas trop avoir de mal. Si au contraire vous n’y arrivez pas du tout, cela peut venir du choix de la pagaie, du choix de planche, ou bien votre spot !

Voici un petit récapitulatif de la bonne pratique !

Ce qu’il faut faire

Débutant

  • Choisir une planche adaptée à votre gabarit et votre pratique
  • Choisir une pagaie adaptée à votre gabarit et votre pratique
  • Si vous ne savez pas, choisissez une planche polyvalente et une pagaie ajustable
  • Commencez sur un plan d’eau ou une mer lisse
  • Monter sur la planche lorsque les genoux sont bien immergés
  • Trouver son équilibre avant de ramer

Novice, expérimenté, expert

  • S’équiper en fonction de votre programme
  • Prévoir les dangers
  • Prévenir ses proches

Ce qu’il ne faut pas faire

Débutant

  • Ne pas prendre n’importe quelle planche
  • Ne pas prendre n’importe quelle pagaie
  • Ne jamais commencer en eau agité
  • Ne pas monter sur sa board avant d’avoir une certaine profondeur d’eau
  • Ne pas placer sa planche de travers
  • Ne pas aller loin sans estimer son endurance

Novice, expérimenté, expert

  • Ne pas prêter son matériel
  • Ne jamais sur-estimer son niveau
  • Toujours privilégier la sécurité
  • Ne pas pratiquer en cas de vent fort de terre
  • Ne pas pratiquer lors d’un orage

Entretien de votre planche de stand up paddle

La dernière étape de ce guide concerne l’entretien de sa planche. Une planche en bonne état, c’est également une planche qui n’est pas dangereuse. J’aurais tendance à dire que votre planche de stand up paddle à trois redoutables ennemis : les rayons UV, les liquides et bien évidemment les coups. La vulnérabilité dépendra de si celle-ci est gonflable ou si celle-ci est rigide.

Si la partie extérieure de votre planche ne craint en rien l’eau et les liquides, ce n’est pas le cas de son intérieur – du moins pour les planches rigides. En effet, fabriqué en pain de mousse, l’intérieur de votre planche peut rapidement absorbé le liquide ce qui va simplement la rendre inutilisable. À contrario, un SUP gonflable va plus craindre l’eau salée, l’huile ou encore l’essence qui sont susceptibles d’endommager leur revêtement en PVC mais cela ne se produit que sur le long terme.

Mais même si cela arrive, un SUP gonflable se répare plutôt bien. C’est donc bien au niveau des SUP rigides que cela pose un gros problème. Il est important de vérifier son matériel avant de se lancer à l’eau afin de ne pas empirer la situation. Si jamais vous avez une petite fissure sur votre planche, le scotch en aluminium s’avère assez efficace.

Ailerons

Comme je vous l’ai précisé un peu plus tôt, les ailerons sont assez fragiles, les racler au sol peut les endommager sévèrement. Ensuite, l’entretien dépendra de votre type d’ailerons.

ailerons sup

Nettoyage de sa planche

Le nettoyage de sa planche possède plusieurs écoles. Je suis plutôt du genre à rincer mes planches après chaque session et bien les sécher. Le sel est connu pour ronger les matériaux et c’est une triste réalité.

nettoyage planche

L’eau douce est donc impératif pour le rinçage. Faites sécher ensuite votre planche à l’air libre ou bien essuyer à l’aide d’une serviette si vous n’avez pas le temps. Pensez bien à enlever tous les résidus qui pourrait l’endommager.

Stockage

Pour finir, je vous conseille de stocker votre planche dans un endroit dépourvu de passage et d’humidité. Si vous n’avez pas de place, une planche de stand up paddle gonflable pourrait peut-être plus vous correspondre.

stockage sup planche
J’espère que ce guide vous aura aider à mieux comprendre l’univers du stand up paddle. J’espère également que vous partagerez la même passion que moi et que vous aurez trouver le modèle de planche qui correspond parfaitement à votre profil. Si vous avez toutefois d’autres questions, libre à vous de m’écrire à travers mon formulaire de contact !